L’effet de l’activité physique sur le niveau de stress

L’effet de l’activité physique sur le niveau de stress

L’exercice et les régimes sont également une forme de stress

Il faut savoir que l’exercice est perçu par notre corps comme une sorte de stress. En même temps, il ne faut pas oublier que si l’on entre uniquement dans la phase de réduction calorique, par exemple pour améliorer son apparence, c’est aussi stressant. Si nous éliminons en outre un groupe de macronutriments de notre alimentation, cela devient un autre élément qui augmente l’impact du stress sur notre organisme. Il existe un médicament oral primobolan qui vous calmera et rendra votre exercice plus relaxant.

Le stress est-il mauvais

Le stress en soi n’est pas une mauvaise chose, car il s’agit simplement de la réaction du corps à un nouvel environnement. Tant qu’elle n’est pas excessive ou prolongée, notre corps peut très bien la supporter. Malheureusement, en règle générale, les facteurs de stress ne sont ni légers ni de courte durée…

Si le stress affecte notre corps sur une longue période, nous pouvons même développer des symptômes qui indiquent une détérioration de notre santé. Un stress excessif peut conduire à la dépression, qui est considérée comme l’un des troubles mentaux les plus courants. Elle peut entraîner des problèmes cardiovasculaires, du diabète et même une mortalité accrue. Pire encore, on estime que la dépression est associée à une augmentation de 29 % du risque de cancer et à une diminution de 8 % de la survie au cancer.

La pharmacologie est le plus souvent utilisée pour combattre la dépression et le stress, mais elle n’est efficace que chez un patient sur trois. Heureusement, il existe d’autres méthodes complémentaires qui permettent de lutter contre le stress et la dépression. Ce sont des activités motrices.

Effets de l’activité physique sur le niveau de stress

Parmi les mécanismes qui peuvent être responsables de l’amélioration de la santé mentale et du bien-être grâce à une activité physique régulière, les scientifiques citent notamment

Effets anti-inflammatoires – une activité physique régulière et modérée peut réduire l’apparition d’une inflammation chronique.
l’exercice modifie le métabolisme de la sérotonine, entraînant la libération d’opioïdes endogènes et améliorant la neurotransmission noradrénergique centrale, ce qui peut entraîner des effets antidépresseurs.
l’exercice augmente la sécrétion de plusieurs facteurs de croissance, le facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF) et le facteur de croissance analogue à l’insuline (IGF-1), qui peuvent jouer un rôle protecteur dans la dépression/le stress

Il existe une corrélation directe entre la durée de l’activité quotidienne et les taux d’émotions positives et de dépression.

Les perspectives sont plus positives lorsque nous bougeons plus de 262 minutes par jour. Les pensées les plus dépressives surviennent lorsque l’activité physique est inférieure à 214 minutes par jour.

L’effet le plus important de réduction des symptômes du stress est observé avec un exercice d’intensité modérée. Toutefois, cela n’est pas surprenant étant donné que l’activité physique excessive constitue un facteur de stress supplémentaire.

Utilisez donc cette « aide » à bon escient !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *